Notre programme s’inspire d’un organisme Québécois qui a fait ses preuves depuis 30 ans et a su évoluer au gré des besoins. (cf. Feep.qc.ca) Il accueille aujourd’hui plus de 2500 jeunes de 3 à 30 ans à temps complet ou partiel.

Forts de cet exemple nous créons plusieurs petites structures, gérées par une Association à but non lucratif regroupant parents, enseignants, professionnels de la santé, bénévoles,… Il est indispensable que notre organisme demeure autonome afin de disposer d’une marge de manœuvre lui permettant de répondre rapidement et efficacement aux besoins des élèves, de leur famille et de s’adapter aux exigences d’une société en perpétuel changement.

Cette Association sera garante des valeurs humaines; accueil, écoute, respect, fondements même de notre projet.
Enfin, nous souhaitons un établissement non élitiste, afin d’accueillir des élèves aux profils variés, de différents milieux socio- économiques et de les mener tous à la réussite. Il nous faudra donc trouver subventions, dons et parrainages afin de réduire au maximum le coût de scolarité à la charge des parents.

Un directeur- coordinateur fera la liaison entre l’association et les structures.

Chaque structure fonctionnera de la même manière mais accompagnera des enfants souffrants de troubles différents :
– TSA, type Asperger et autistes de haut niveau,
– EIP avec troubles des apprentissages et/ou difficultés d’adaptation,
– Dys,( Troubles de l’acquisition du langage écrit, troubles spécifiques du développement du langage oral, troubles spécifiques des activités numériques), dysphasie et dyspraxie.
– Hyperactivité ( Troubles spécifiques du développement des processus attentionnels et fonctions exécutives.) Autres enfants à besoins éducatifs et pédagogiques spécifiques.

L’ exemple du Québec nous est précieux, c’est un système qui fonctionne… Les jeunes pris en charge il y a 30 ans ont pour une très grande majorité trouvé une place dans la société, y sont reconnus et sont devenus des citoyens modèles et bien dans leur peau.

La société a beaucoup changé aussi. L’école est devenue réellement plus inclusive et s’adapte mieux aux besoins de chacun. Certaines structures n’accueillent d’ailleurs plus les jeunes à plein temps mais en relais de l’école ordinaire. Nous caressons l’idée d’une telle réussite chez nous, à Annecy le Vieux, avec l’aide de chacun.